Antoine Ducommun
Accueil > Voyage en Afrique et ailleurs... > 1ère partie, le Burkina Faso > Expo Compassion et préparatifs de Noël

Expo Compassion et préparatifs de Noël

dimanche 9 janvier 2011, par Aduco

Mardi 21 décembre, nous continuons de nous reposer de notre rapide retour de Banfora. L’après-midi nous décidons d’aller à l’Hôtel Ricardo afin de profiter de la connexion internet et surtout de la piscine qui est à 500m de chez nous ! Un véritable luxe de se baigner et de se laisser flotter au soleil.

JPEG - 110.4 ko

Mercredi nous rencontrons Lydia afin de préparer la liste des commissions que nous devons acheter pour le repas de Noël. La tradition ici c’est que chaque famille prépare à manger en quantité et que le 25, l’après-midi, les familles aillent rendre visite à leurs voisins et partage un repas. Nous avons donc décidé de nous associer avec Lydia, afin de réduire un peu le travail à accomplir.

Nous passons la soirée à imprimer des photos de notre dernière virée à travers le pays, car demain j’expose pour le Noël des enfants de Compassion !

JPEG - 103.9 ko

Jeudi matin, comme chaque jeudi de l’année, les enfants défavorisés du quartier viennent à Compassion. Il s’agit d’une structure qui offre des moments d’enseignements bibliques, d’éducation et aussi un repas complet aux enfants des familles pauvres de Tanghin. Cette structure est financée par des évangélistes américains. Mais aujourd’hui, la matinée se passera non pas dans l’école voisine comme à l’accoutumée, mais dans l’église afin de pouvoir fêter dignement Noël. Les parents ont été conviés, mais peu sont présents, nous pensons qu’ils sont au travail. Pour l’occasion, l’église est décorée. Un sapin en plastique trône au centre de la scène et de nombreuses guirlandes étincelantes pendent du plafond. Les enfants ont préparé avec leurs moniteurs quelques chants ainsi qu’une petite saynète de la Nativité... On se croirait presque enfin à Noël, s’il ne faisait pas si chaud !

JPEG - 73.7 ko

On m’avait dit que la cérémonie durerait jusqu’à midi, mais vers 10h, Olivier, le responsable vient me demander si nous sommes prêts avec notre « cadeau » ! Je lui demande un délai de 20 minutes, histoire de réussir à tendre les ficelles et suspendre une sélection de 250 photos que nous avons prises à travers le Burkina. Ça sera notre cadeau de Noël pour tous ces enfants : leur montrer les beautés de leur pays qu’ils connaissent si peu !

JPEG - 140.3 ko

Nous n’avons pas le temps de terminer d’attacher toutes les photos que les enfants rappliquent en grappes. Ils parcourent en tous sens l’exposition, posent des questions, rigolent, montrent du doigt...

JPEG - 142.2 ko

Olivier décide de mettre un peu d’ordre dans cette marée humaine. Les élèves défileront par groupe à la queue leu leu. Pas facile de les faire s’aligner et de demander un minimum de discipline, il y en a toujours un pour sortir du rang !
Finalement, il faudra une bonne heure pour faire défiler tous les enfants. Les parents présents, principalement des vieux au sourire édenté, profitent de se remplir la tête d’images.

JPEG - 137.5 ko

Après Compassion, c’est les élèves du collège qui fêtent Noël à l’église. À nouveau des troupes d’ados passent le long des rangées de photo. Plusieurs demandent des précisions sur ce qu’ils ne comprennent pas ou ne connaissent pas. Un scarabée des sables les intrigue particulièrement. La plupart des visiteurs sont surpris d’apprendre que toutes les photos exposées ont été prises dans leur pays... Pays qu’ils ne connaissent que trop peu. Voyager est un luxe qu’ils ne peuvent se permettre (ou ne souhaitent pas s’offrir).

JPEG - 114.8 ko

Après une brève accalmie durant la pause de midi, les enfants repassent lorsque la fête se termine et qu’ils sont libérés. Vers 15h, je range l’exposition, il faut maintenant commencer de préparer notre Noël.

JPEG - 71.4 ko
JPEG - 126.6 ko

Lydia s’est occupée de demander à un voisin d’acheter un mouton, car si c’était nous qui étions allés au marché, le prix aurait été surfait, car nous sommes blancs : c’est bien connu, tous les blancs ont beaucoup d’argent !!! Au final, notre mouton s’avérera être une chèvre, un bouc plus précisément ! Eléonore l’appellera Arthur, ce qui fera beaucoup rire nos amis burkinabés Élie et Frank !
Vers 16h, nous partons en taxi avec Lydia en ville afin de terminer les achats de tout ce que l’on ne peut pas trouver directement dans le quartier : 8 kg de pommes de terre (importée de Hollande, la saison n’ayant pas encore commencé ici au Burkina), un gros ananas, des mangues, des mandarines, de la cannelle, du vin et une belle tranche de viande pour notre réveillon ! Dans les magasins pour riches de la capitale, nous avons enfin l’impression d’approcher de Noël. Musique de circonstance, décorations kitch, acheteurs stressés et vendeurs fatigués, on se croirait en Europe. Encore quelques achats et marchandages plus tard, nous ressortons du marché les bras surchargés de cabas. Après un petit moment d’attente et de négociation, un taxi est d’accord de nous ramener chez nous.

©2003-2018 Aduco.ch - Antoine Ducommun - N'hésitez pas à me contacter si vous souhaitez utiliser une photographie.
Plan du site | | Contact | RSS 2.0

SPIP