Antoine Ducommun
Accueil > Albums de Photos - divers > Horizon 202 : Appareil panoramique

Horizon 202 : Appareil panoramique

jeudi 11 février 2010, par Aduco

... mais argentique !

J’ai dernièrement fait l’acquisition d’un nouvel appareil photo. Attention, pas un de ces appareils tout neufs, tout moderne, il s’agit d’un appareil panoramique, un Horizon 202 - Pour ouvrir de nouveaux horizons dans ma pratique de la photographie... Cet appareil de fabrication russe est rustique, mais relativement simple d’emploi quand on a compris ses humeurs...

Premier obstacle pour moi - qui n’ai jamais vraiment fait de photographie à l’ancienne - c’est que cet appareil est argentique. Oui, oui, avec des films 135 comme à l’époque. Des films qui vous font patienter avant d’admirer le résultat. Je me suis d’ailleurs plusieurs fois surpris à regarder le dos de l’appareil après avoir pris une image. À chaque fois, rien, seulement le dos nu de l’appareil. Pas d’écran de contrôle pour améliorer, recadrer, remarquer le petit défaut qui dérange, recapturer, changer l’exposition...

Deuxième point, encore plus problématique : celui du réglage non automatique de l’exposition. Jusqu’alors, mon appareil numérique s’occupe de tout... Je n’ai pas besoin de réfléchir avec des idées telles que vitesse, ouverture du diaphragme, sensibilité iso... Là, sur mon nouveau compagnon, simplement deux petits leviers. L’un pour régler la vitesse entre le 250e et la demi-seconde et l’autre pour l’ouverture du diaphragme de 2,8 à 16.

Donc après j’ai rouvert de vieux livres sur la photographie que je garde précieusement dans ma bibliothèque, j’ai essayé de comprendre les significations magiques de ces chiffres et je me suis lancé... J’ai engagé le film derrière les guides et autres engrenages, j’ai armé mon appareil et enfin, j’étais prêt à parcourir le vaste monde...

À le parcourir peut-être, mais pas encore à voir le résultat !
En effet, capturer la lumière en prenant des photos c’est bien, mais il reste encore à révéler les négatifs...

Me voici donc parti en direction de la ville avec mes films rembobinés dans la poche... Arrivé au magasin, impatient, j’ai appris qu’il fallait encore patienter une journée avant de voir le résultat en négatif !

Donc, le lendemain, rebelote, trajet en tram en direction la ville. Enfin, je pourrai admirer le résultat... Malheureusement, j’ai vite déchanté, l’exposition par ces journées brumeuses n’était pas suffisante sur la plupart des photos... Presque tout noir (ou blanc sur le négatif). Ne voulant pas avoir trop de frais pour ces essais, j’ai décidé d’essayer de me dépatouiller avec ces bandes de films en négatifs.

De retour chez moi, je sors mon vieux scanner et j’espère enfin obtenir des images exploitables. Malheureusement en plus d’avoir une résolution catastrophique, la technique qui consiste à scanner des négatifs n’est pas la bonne, il faut que la lumière passe à travers le film pour donner un résultat escompté.

Commençant à désespérer, j’ai pris la décision de demander de l’aide à des photographes expérimentés faisant partie du même club photo que moi. Au final, mis à part l’achat d’un nouveau scanner, la technique la plus simple consiste à photographier en macro les négatifs éclairés par l’arrière - à l’aide d’un flash déporté. Les résultats ne sont pas encore excellents. L’inversion puis la correction des couleurs ne sont pas encore très bonnes, mais voici quelques résultats...

J’espère encore que les couleurs bleutées sont dues aux anciens films — périmées en 2004 — que j’ai utilisés pour faire mes premiers essais.

JPEG - 378 ko

Bref, voici les derniers Horizons que j’ai parcourus ces derniers jours !

Portfolio

©2003-2018 Aduco.ch - Antoine Ducommun - N'hésitez pas à me contacter si vous souhaitez utiliser une photographie.
Plan du site | | Contact | RSS 2.0

SPIP