Antoine Ducommun

2e jour en Brousse - Soja

dimanche 21 novembre 2010, par Aduco

Mardi matin, réveil avec le soleil à 6h30. Il fait enfin une température presque agréable ! Aujourd’hui, la petite brume a disparu et le soleil commence déjà à chauffer les champs. Après un petit déjeuner se composant d’une demi-baguette de pain blanc à moitié sec, nous nous préparons à partir aux champs de soja, situé à 2km de la maison, il est 8h.

Nous nous y rendons à pied, avec l’âne et la charrette afin de pouvoir directement ramener le soja à la maison. La récolte se passe courbé en deux, à râbler les plants un à un à l’aide d’une machette (qui ne coupe absolument pas !). Le soleil tape fort au dessus de nos têtes, en peu de temps nous avons chacun bu notre litre d’eau. Ce qui est étonnant, c’est qu’on arrive à se descendre un litre chacun d’un coup, sans avoir du tout l’impression d’avoir l’estomac plein ! C’est à se demander s’il n’y a pas une fuite quelque part !!!

JPEG - 215 ko

Le travail à raz le sol nous fait dire que la terre d’Afrique est bien basse ! Nous déplorons le manque d’outil un peu plus efficace, plus adapté, et plus aiguisé, qui nous permettrait de travailler à la coupe des plants en étant debout et en devant se baisser uniquement pour ramasser. Il faudra qu’on leur montre un rablai ! Nous sommes également étonnés de l’espacement des plants. Les lignes sont à 1m l’une de l’autre, et les plants sont espacés de presque 1m également. L’explication que nous recevons c’est que la terre n’est pas assez riche pour qu’on resserre plus les pousses, mais nous ne sommes pas totalement convaincus. Vers 10h30 nous faisons une petite pause, histoire de faire le plein de H2O, et de reposer nos cuisses et notre dos qui crient déjà ! Puis nous nous remettons au travail un moment, avant de charger toute la récolte dans la charrette.

JPEG - 160.1 ko

Nous avons travaillé suffisamment rapidement pour rentrer dîner à la maison. Nous goûtons un mélange de haricots rouges et de riz, le tout arrosé d’en tout cas 6 cuillères à soupe d’huile par personne ! Eh oui, ici ils ne connaissent pas le light ! Nous qui pensions profiter de notre séjour en Afrique pour faire un petit régime, c’est raté ! Les portions sont généreuses et remplissent bien nos estomacs.

JPEG - 199.1 ko

Après la sieste du début d’après-midi (Antoine a plus ou moins pu se reposer avec Lilou qui est une vraie hyperactive !), nous allons aider les filles-nièces du pasteur à décortiquer les fleurs d’oseille qu’elles ont récoltées par branche durant la matinée. Nous profitons de l’ombre du grand arbre de la cour. Le presque frais y est agréable, les Burkinabés devraient planter plus d’arbres autour de leur maison ! Nous savourons le travail assis, et nous n’échangeons qu’entre nous deux, étant donné que Ina et Yvette (les nièces d’Alidou) ne parlent et comprennent que le Mooré, et nous que le français.

JPEG - 69.3 ko

Vers 16h, Antoine part au marché (place au centre du village) pour faire devinez quoi ? Quelques photos évidemment !

JPEG - 137.4 ko

Il en profite également pour filmer quelques femmes qui pillent du sorgho. Les gestes doivent être les mêmes depuis des centaines d’années ! En tout cas, elles maîtrisent la technique !

JPEG - 126 ko

Après le souper, le pasteur nous laisse, il a une soirée de prière avec une vieille dame (la voisine). Nous entendons une partie de leurs cris adressés à Dieu. C’est que, à ce que l’on nous a expliqué, comme les Africains ont beaucoup de problèmes, ils prient très fort à haute voie pour être entendu, et pour être très concentré sur ce qu’ils disent/demandent. La chaleur à l’intérieur de notre habitat est telle que nous décidons de migrer le lit à l’extérieur juste devant la maison, sous un porche fait de branche de bois sur lesquelles la récolte de sorgho sèche. Après avoir réussi à fixer la moustiquaire, nous nous installons en savourant l’air frais de la nuit. Finalement, nous aurons presque froid vers 4h du matin, ce qui fait que nous avons dû utiliser les pagnes de Lilou comme couverture pour ne pas greloter !

JPEG - 148.2 ko

Portfolio

©2003-2018 Aduco.ch - Antoine Ducommun - N'hésitez pas à me contacter si vous souhaitez utiliser une photographie.
Plan du site | | Contact | RSS 2.0

SPIP